Que faire à Amsterdam dans les prochains jours

On va dire que je suis presque à l’heure cette semaine. Il faut dire que je cours après le temps tout le temps, il me file entre les doigts, ne me laisse pas le temps d’avoir du temps, de prendre mon temps. Pourtant il est important de profiter du temps présent, de regarder le temps s’écouler, de ne rien faire pendant ce temps… tout simplement.

Mais ouf, les voilà ces suggestions, tantôt écolos, tantôt musicales, tantôt culturelles.

Selon la navigatrice Ellen MacArthur, d’ici à 2050, si rien ne change, la masse de plastiques dans l’océan sera supérieure à celle des poissons. Bah oui le plastique, c’est sooooo 2017. Alors certains ont décidé de combattre le plastique et de faire entendre leurs voix. Venez avec vos amis, vos collègues, vos voisins, ceux que vous rencontrez sur votre route et rendez-vous mardi 1er mai au Albert Heijn de Jodenbreestraat. Le but ? Sensibiliser et faire pression sur les supermarchés comme Albert Heijn pour qu’ils cessent d’utiliser du plastique.

Mardi sera définitivement écolo puisqu’au Cinema of the Dam’d, vous pourrez assister à la projection du film « Guardians of the Earth », qui montre la bataille vers cet accord monumental qu’est l’Accord de Paris, le premier succès d’une longue série d’échecs de 21 ans dans les négociations de l’ONU sur le changement climatique.

Toujours mardi 1er mai, au Melkweg, les Londoniens Otzeki vont vous envoûter avec leur musique électronique dansante, teintée d’influences rock. Elle est puissante, elle est singulière, elle est atmosphérique, elle est charnelle, elle vous prend, elle vous emporte. On aurait envie que cela ne s’arrête jamais…

Les plus cinéphiles d’entre vous iront au Ketelhuis pour Le salaire de la peur avec Yves Montand et Charles Vanel, un grand classique du cinéma français ! Et tout ça, c’est organisé par l’Échappée belle.

Mercredi 2 mai, direction Le Baravin pour une soirée Wine and Belote. Tout est dit je pense !

Jusqu’au 20 juin, on peut découvrir au Foam l’exposition « Seydou Keïta, Bamako Portraits », la toute première rétrospective de la photographie de studio par Seydou Keïta aux Pays-Bas. Son œuvre reflète le portrait d’une époque de transition à Bamako entre une ville cosmopolite de colonie française et la fière capitale du Mali indépendant.

Jeudi 3 mai, on commence le week-end (ok un peu en avance) au Bitterzoet avec « Welcome to the Jungle » pour danser sur des sons R&B, Hip-Hop, Afro entre autres. Votre vendredi 4 mai sera disco au Roest. Le lendemain 5 mai, retour au Bitterzoet. Tous les premiers samedis du mois, les amateurs de Hip-Hop, R&B et du reste peuvent se faire plaisir à la soirée BBQ.

Et d’ailleurs le 5 mai est la Journée de la Libération aux Pays-Bas, alors pourquoi ne pas faire un tour au Het Vrije Westen, l’un des plus grands événements de cette journée à Amsterdam et surtout l’endroit idéal pour les fans de musique. Ça se passe à Westerpark de 11h à 23h et l’entrée est gratuite ! 

Dimanche 6 mai, pour se remettre tranquillement (des excès ?), on se retrouve au Vegan Amsterdam Festival à l’OT301, avec des conférences, des ateliers de cuisine par des chefs végétaliens et des stands avec des produits frais.

YOU MIGHT ALSO LIKE

LEAVE A COMMENT