Semaine du 10 au 15 octobre

Dans nos longues nuits blanches, qui s’en allaient mourir dans le cendrier, on a beaucoup rêvé et attendu que les choses adviennent, comme par enchantement. Des lendemains de ces soirs grisés il me souvient surtout l’odeur amère du tabac froid, la torpeur qu’engendrait le ** qu’on fume, l’impuissance et l’orgueil. Il faut choisir, la vie est ailleurs !

Alors qu’à l’aube bleue les doutes de la veille semblent s’estomper dans les promesses du jour à venir, je commence ces suggestions un mardi. Vous me pardonnerez j’en suis sure – hier je l’ai perdu à chercher un avenir, si possible fait de pages et de mots.
Je ne sais pas ce qu’il adviendra du blog si je ne peux pas rester, c’est pour cela que depuis quelques temps je vous écris en énigmes et rebondissements. Mais alors profitons du temps présent – dans cette nuit qui se finit, je suis toujours sur nos canaux, et plus que jamais mes amis je veux vous les faire aimer.

Mardi 10 octobre

Dans la série francophonie, quoi de plus requinquant dans les frimas de l’automne naissant que de se faire un grand classique – Belmondo et Gabin à la clé ! C’est Un singe en hiver à 19h au Ketelhuis, et c’est organisé par L’Echappée Belle !

 

Mercredi 11 octobre

Trois suggestions pour mercredi.
Le matin, prenez votre bambin par la main et allez pratiquer ensemble le néerlandais dans une librairie trop chouette (comment ça je suis obsessionnelle en ce moment ?!). Au-delà des flots de l’IJ encore une fois, il ne s’agit pourtant pas de Boycott Books dont je vous parle souvent, mais de la Boekhandel over het Water, qui organise à 10h une lecture de contes à faire frémir – et rire – petits et grands !

Pour le diner, il va falloir me faire confiance – je vais vous emmener au confins du Westerpark, dans une ambiance new hippies, récup et solidarité ! Les mercredis au Kaskantine, la team de Guerilla Kitchen est en action. Kezako ?
Si vous arrivez à trouver l’entrée (c’est un peu un puzzle), vous apercevrez une bicoque en bois le long du canal, accrochée aux grands immeubles qui bordent Haarlemerweg. Devant, vous serez acccueillis par un feu de bois parfois et toujours quelques étals – des avocats, des kiwis, des poireaux, des sodas, des paquets de pâtes : servez-vous, c’est pour éviter le gaspillage ; sauf si vous considérez que d’autres en ont plus besoin que vous. Vos emplettes faites, poussez la porte : à l’intérieur ça vibre et ça hume bon. On s’assoit sur des bancs en bois ou les tapis des plateformes aériennes, on se sert soi-même dans les marmites qui mijotent – et on paye au bar, sur donation ! Ah oui j’oubliais : ils produisent aussi, en hydroponie !

Et enfin at night, un grand classique venu tout droit du Bronx – Kid Creole and the Coconuts viendront faire danser le Paradiso !

 

Jeudi 12 octobre

Art : ce sera taille XXL et monumental à partir de jeudi sur le Herengracht ! Big Art, c’est 60 oeuvres version extrêmement grand format à la une pendant 3 jours.
Musique : quittez Amsterdam pour aller écouter Avishai Cohen sur Rotterdam – la poésie en vaut le détour !

 

Insolite : et surement la der des der ! Je vous ai parlé de nombreuses fois du village magique d’ADM qui se cache loin dans les tréfonds du port industriel. Une communauté y vit depuis 20 ans – régulièrement ils ouvrent les portes de leur havre de paix, de leur forêt-poésie, de leurs maisons bateaux. C’est un endroit où peuvent se cotoyer enfants, familles, animaux, oiseaux de nuit et amoureux d’art. Ne loupez pas ces 2 jours de fête à l’occasion de leur anniversaire : il devient de plus en plus certain qu’ils devront mettre la clé sous la porte ! – Dis t’en souviens-tu ?

Francophonies – enfin, à la Maison de l’Echappée belle encore, Vincent Merk nous parlera des différences culturelles entre la France et les Pays-Bas.  »Universitaire et formateur consultant en management interculturel, il nous éclairera sur certains aspects majeurs de l’interface France – Pays-Bas. Citons entre autres le respect de la règle, le modèle de communication implicite vs explicite, l’usage et la portée des diminutifs en néerlandais et la perception du temps. »

 

Vendredi 13 octobre

Musique – et l’occasion de rentrer dans les salons du superbe Goethe Institut pour une programmation qui, comme d’habitude, surprend et enchante. Un air d’été berlinois cette fois avec l’életro-retro de MagicIsland (mais je me demande si elle n’est pas trop douce pour toi…)

Jazzy, Moonchild dans la petite salle du Paradiso. Tenez, écoutez plutôt !

 

Art. En 1986, le tout jeune Keith Haring était l’invité du Stedelijk – Musée d’Art contemporain. Il y crée un canvas de 12 x 20m et performe sous les yeux medusés des journalistes et critiques présents. Ce vendredi, le musée inaugure la version restaurée de son oeuvre, dans son cocon d’origine.

Soirées : deux possibilités. Vous êtes branchés tourbillons 50’s et rockabilly, et vous filez au Roest.  Vous êtes branchés tout court – et fauchés peut-être même – et c’est au SkateCafé que vous irez !

 

Samedi 14 octobre

Une journée bien complète pour bien commencer le week-end ! D’abord, faites un petit tour au IJ-Hallen, le plus grand marché aux puces & mensuel d’Europe !

Ensuite faites un petit tour dans une librairie – bar à vin. Alors non, ce n’est pas notre Baravin qui vient d’ouvrir, mais on peut quand même passer les voir histoire de dire…

Festivités et concerts enfin : le homomonument fête ses 30 ans et le Paradiso lui organise une célébration digne de ce nom ; Amadou et Mariam passent nous voir mais affichent complet ; on peut noter également la présence d’Omar Souleyman qui n’en est pas à son premier coucou chez nous ; et parce qu’il semble que c’est un thème de la semaine, y aura du jazz à la Bimhuis (rien de surprenant à ca !) avec le Roy Hargrove Quintet.

 

Dimanche 15 octobre

Un pure markt dominical, parce qu’un dimanche sans marché n’est pas un dimanche !
Une nouvelle session de mon p’tit chouchou de Tambourine Amsterdam ! Ca groove et c’est disco, c’est gratuit et c’est happy et en plus c’est un p’tit frenchie – c’est toujours l’après midi, et qu’est ce que c’est BON !
Encore des livres et des bambins, mais en français cette fois et à La Haye ! La Librairie nomade vous propose une lecture mise en musique – l’occasion de sortir un peu de par chez nous, non ?

Bonne semaine à tous – et à bientôt, qui sait ?

YOU MIGHT ALSO LIKE

LEAVE A COMMENT