Semaine du 10 au 16 octobre

Clementine - A khubettes life

Sous un pont près de la gare centrale, des bouteilles d’Amstel vides s’amassent sur une citation populaire – ah quel plaisir d’explorer l’écume des murs d’une ville tant aimée.

Amsterdam is een stad om terug te komen.

Amsterdam est une ville qu’il est bon de quitter pour mieux y revenir.
Cela va faire 5 ans que j’en fais l’expérience. A toi l’inconnu, qui y vient et revient cette semaine, laisse moi rendre hommage à la sagesse populaire. Laisse moi guider ton retour – et ton atterrissage.

Fêtons la victoire de la France contre les Oranje hier, et, beaux joueurs, allons faire honneur à un patrimoine culinaire traditionnellement néerlandais – je t’emmène dans la petite cantine du Lalla Rookh et te laisserait ensorcelé par ces saveurs outre-atlantiques.

J’aimerais que tu sois encore le minot que laisse entrevoir ton sourire de Gavroche de province, ce n’est pas le cas je m’en désole – mais si tu avais un kid dans ta poche, nous l’enverrions direct à L’Ecole de français ce mercredi pour un atelier qui joue avec les feuilles d’automne. Ce n’est pas le cas, je m’en désole et le dilemne sera cornélien : danser jusqu’en perdre haleine sur des airs rock n roll ; se laisser submerger par les notes subtiles, jazzy and world, d’Aurelio project qui présentera son nouvel album dans une petite salle encore teintée de mystères ou aller rire jusqu’à s’en étirer les maxillaires dans mon antre (NB : j’ai retenu maintenant, ce nom est masculin) squatté du MixTree – quelle option serait la plus susceptible d’esquisser ton grand sourire ?

Jeudi un petit tour à l’expo jubilatoire consacrée aux machines folles de Jean Tinguely au Stedelijk, suivi d’un Balfolk chez les chaleureux iraniens du Mezrab. Ou une petite grimpette dans la salle conviviale de l’Ouest, Mountain Network. Qu’est ce que tu en dis ?

Vendredi après un gouter pantagruélique au Winkel – les meilleures appeltaart de la ville ! – je te ferais bien découvrir un bateau de pirates tout bleu et malicieux. Si tu aimais les clubs et leurs ondes planantes, je laisserais mon scepticisme au placard et ce serait au Shelter qu’on irait passer 2 nuits de test : grand lancement dans la ville de ce nouveau temple de la fête tellement attendu.

Ce week-end, plein d’improbables – pour te faire mordre à pleines dents le gout acidulé de l’inattendu que tu as l’air d’aimer. Un week-end de l’anatomie humaine dans le petit musée-cabinet de curiosités du Vrolik. La proposition te parait déplacée ? Ne t’inquiète pas j’ai en réserve un festival des fruits de mer et un autre de sushis pour remettre d’aplomb ton estomac ébranlé…
A ton cerveau d’être stimulé – parce qu’Amsterdam a aussi cette capacité à remettre les méninges en branle – après un tour au Brainwash Festival. Deux jours consacrés à la réflexion philosophique et sociale – sais-tu que même mon idole, ma reine Chimanda Ngozi Adichie sera de passage dans les canaux pour l’occasion.

Musique – les plus nostalgiques d’entre nous iront passer une soirée avec Yann Tiersen au Carré. Moi j’y préférerais une line-up futuriste dans un jardin du Nord, une déferlante rock au Paradiso, l’extase joyeuse d’Ata Kak au Marktkantine, ou du hip-hop bien frenchy au MixTree.
Et pour clore ce retour culotté j’irais tester ton audace dimanche soir dans le Nord, autour d’un bon feu de joie et d’une caravane-sauna.

Tu reviens sur tes pas, dans le sillon de mes roues, sur les traces de mes petites joies folles et amstellodamoises – je ferais tout pour entourer ton retour de mes pépites frivoles et mes exaltations fragiles. Mais accepteras-tu le bonheur simple ?

YOU MIGHT ALSO LIKE

  1. Répondre

    nesto

    octobre 18, 2016

    Je pique quelques idées ^^ et après le 16 qu’y a-t-il de sympa à faire/voir? (j’arrive le 22 jusqu’au 25 suis un peu frustrée du coup!)

    • Répondre

      admin

      octobre 18, 2016

      Ca arrive, ca arrive ! 🙂

LEAVE A COMMENT

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.