Semaine du 1er au 7 août

  • admin
  • Août 1, 2016

Anne a passé 3 jours en dehors du monde et de ses clameurs. Elle revient fraiche et dispose pour vous livrer par le menu ses considérations.

westerkerk

Conclusion numéro 1 : il faut bien manger.
Donc pour ca, autant aller danser la salsa demain soir au Food-hallen dans l’Ouest (plus logique qu’il n’y parait); se délecter sur NDSM ce week-end lors du festival NDSM Kookt (et en profiter pour faire la fête en musique ce dimanche, dans mon bien aimé Noorderlicht) ou si vos papilles ont de sérieuses inclinations pour les saveurs méditerranéennes, faites un tour au Pizza festival. Petit marché du quartier, en théâtre et musique, ce dimanche dans le parc de l’Ouest ou aprem BBQ sur une plage urbaine.

Conclusion numéro 2 : il faut se laisser porter.
Se laisser porter par la ville et ses surprises…
Pour les expats et autres amstellodamois : prendre soin de vous dans un petit salon de beauté tout en discutant esthétique et égalité des genres, vernis à ongles et conseils maquillage – ou juste décider d’y passer boire un café en écoutant de la bonne musique : c’est possible ! The Radical Fringe ouvre demain (13h-18h, vous y êtes bienvenus), et c’est une bonne nouvelle ! C’est un petit salon de coiffure/beauté dans l’Est, qui sera ouvert une fois par semaine, qui fonctionne sur donation uniquement et qui se veut un lieu politiquement engagé. Belle valeur ajoutée !
Réfléchir encore, pour les anglophones – une conférence organisée par Hackers & Designers aura lieu vendredi soir au Butcher’s Tears. Développeurs, designers et artistes seront invités à livrer leurs réflexions concernant l’impact du développement des activités digitales sur la réalité du travail. Quel avenir pour les open-sources ? Comment se définit l’identité professionnelle à travers des métiers comme celui de blogueurs (tiens tiens), d' »influenceurs » voire de « contributeurs »  ? Un événement qui malgré son sérieux promet une bonne dose d’humour et de grandes rasades de (bonne) bières !
Plus léger, et dans le genre improbable : mon rendez-vous dominical et hebdomadaire pour bien finir la semaine en sauna (pudique, s’abstenir !), feu de bois, musique et caravane !

Conclusion numéro 3 : rester inspirés.
Et pour cela, aller au cinéma plein air. Berlin Calling sur une plage urbaine (vo soutitrée nl), Rushmore de Wes Anderson (vo soutitrée nl) dans une ferme, ou se concentrer sur la programmation du Pluk de Nacht festival (vo soutitrée nl) dans ma friche bien aimée du Stenen Hoofd.
Se cultiver aussi, lors d’un événement arty et féministe (mais dans les bons sens des termes).
Ou pourquoi pas, apprendre le français ? L’école de français qui vient d’ouvrir sur nos canaux propose des séries d’ateliers pour adultes et enfants pendant tout le mois d’août – et les connaissant a priori on va aussi y rigoler !

Conclusion numéro 4 : dormir.
Et ca, ce sera compliqué cette semaine. Déjà parce que plusieurs concerts et soirées s’annoncent prometteurs : une soirée cosmopolite dans un parc avec la bande à Koen, les saints murs du Paradiso bruissants de rythme brésiliens, un souffle hispanisant dans le Vondel ou au zoo, du plein air en pagaille avec une « Booming hangout party« , une rêverie sur le sable, du hip-hop au bord de l’eau; et une line-up de nuit blanche dans un entrepôt.
J’ai même quelques plans pour vous évader de la ville – rencontrer John Talabot sur la grève à La Haye, se déhancher sur la musique euphorisante d’Ata Kak à Rotterdam, ou faire la fête en mode estival sur la mer du Nord.
En effet, les plus casaniers d’entre vous feraient mieux de s’en échapper ce week-end, de la ville et de ses festivités. Car deux rendez-vous annuels extrêmement attendus seront à l’affiche cette semaine et risque de tourner la ville sans dessus dessous :
– le Dekmantel Festival dans l’Amsterdamse Bos – et une miriade d’événements qui accompagneront son lancement dans la ville ce jeudi : une conférence-vernissage à l’Eye, une soirée Cabaret Voltaire et un passage de James Holden dans le splendide Muziekgebouw, ou encore Azymuth au Tolhuistuin
la gay pride, évidemment ! Rendez-vous incontournable d’Amsterdam, préparez-vous pour la parade et ses chars qui flotteront sur les canaux ce samedi (itinéraire ici). La ville toute entière se prépare à la fête mais voici en vrac quelques suggestions de soirées pour célébrer l’amour et l’égalité : centrale la soirée Make love not war (La Cage), Everybody is Gay sur le pont de mon bateau de hippies Odessa, Gaypride is Burning au Marktkantine ou bien plus mystérieuse la soirée Boy Scouts à venir.

 

YOU MIGHT ALSO LIKE