Semaine du 25 avril au 1er mai (Koningsdag !)

  • admin
  • Avr 25, 2016

Les p’tits ajouts du vendredi :
Un vendredi thématique  »arts et culture » avec le vernissage de l’exposition Voices Outside the Echo Chamber: Questioning Myths, Facts and Framings of Migration au Tolhuistuin (événement en anglais). Un travail qui promet d’être un brûlot au regard de l’actualité, et qui sera visible pendant 5 semaines (ponctué de conférences et débats hebdomadaires). Vendredi, c’est également la nuit des nocturnes au Van Gogh Museum et au Stedelijk – musée d’art contemporain, toujours accompagnées de musique et de performances. Si vous êtes plus sportifs qu’artistes dans l’âme, vous pouvez vous rendre sur la place des musées pour une compétition internationale de skateboard.

Samedi, truc de geek assez rigolo, l’indescriptible Volkshotel accueille tout le week-end le gif weekender (si vous vous demandez quel jargon je parle, vous trouverez la définition par là…). Buvez un verre dans un bâtiment extraordinaire en découvrant tout un nouveau pan de l’art visuel, celui du GIF contemporain, présenté par deux collectionneurs fous !

Retardataires du Kingsday, Amsterdam a pensé à vous. Depuis que le jour national a été décalé du 30 avril au 27 lors de l’abdication de la reine-mère Beatrix en 2013, de nombreux touristes tout de orange vêtus, un vieux Lonely Planet daté de quelques années déjà à la main, se retrouvent égarés dans les rues d’Amsterdam en quête désespérée de festivités. Si vous êtes dans cette situation, deux possibilités :
– plus mainstream et central, dirigez-vous vers Stationsplein à midi pour  »Missed the boat party »
– plus improbable, dans la si chouette ferme de quartier Ons genoegen, le  »meilleur du Jour du Roi » à revivre à partir de midi également, en jury et dans la bonne humeur !

Dimanche en plein air, pour un vide grenier sur la place Olympisch Stadion, ou pour l’option  »bubulles avec vue » depuis la terrasse du Volkshotel (encore), lors d’un dimanche aprèm à thème jacuzzis et saunas.
Vous rockabillez ou êtes adeptes de lindy-hop ? Ne manquez pas la soirée SOOP au Kompaszaal !

Des idées en vrac de petits trucs que moi je ferais bien aussi si j’étais off ce week-end :
– 2 expos : Breitner au Rijksmuseum, ou Une Femme (Jeroen Robert Kramer) à la maison de la photographie HuisMarseille (photos de Beyrouth et légendes en français, Une Femme raconte une histoire. En fait, l’exposition EST une histoire, énigmatique, évocatrice, au dénouement teinté de suspens.)
– un film : Demain débarque sur les toiles hollandaises. A découvrir en plus dans 3 super chouettes salles, De Balie, Het Ketelhuis ou le Lab111.
– un peu d’exercice et de concentration. Amis grimpeurs, pourquoi ne pas aller faire un peu de bloc ? Amsterdam a de nombreuses salles à offrir
manger un bon repas surinamien dans le Pijp, une assiette copieuse et réconfortante pour pas cher du tout…

Pour mes aimés oiseaux de nuit, en terme de soirées du weekend, il y aura concurrence à l’Ouest entre le Marktkantine ce soir pour une line-up Cubicolor et Lövestad, ou De School (Leon Vynehall et Cinamman) pour des soirées en pure ligne électro. Samedi soir plus éclectique et un tantinet underground, avec la nouvelle édition de la soirée Balkan beat bar au OCCII (chacune des éditions précédentes ayant été mémorables !) ou à la découverte d’une scène house un peu dark au OT301 pour la soirée Anagram Night.

Bon week-end à tous !
———————————–
Lundi 25 avril, oiseau de mauvais augure, tu ne m’inspires pas.
(*bien que mes pensées les plus joyeuses s’en aillent vers des bougies soufflées ce soir dans la nuit parisienne…)

D’abord il pleut. Il grêle aussi. Et puis tiens, on a même eu de la neige mouillée.
Je vire et virevolte, mets mon nez à la fenêtre, espère quelques secondes, histoire de laisser aux rayons furtifs et facétieux le temps de me faire une petite blague et de disparaître bien vite derrière les gros nuages noirs. Ca fait bien 8heures 10 heures maintenant que j’écume le vaste net, j’y ai glané quelques pépites ici et , j’ai regardé le nouvel épisode de GoT en priant l’inspiration épique de m’envahir… mais rien, rien à faire, rien qui ne me sorte de cette impasse.
Qu’est ce que je vais bien pouvoir vous raconter, alors que la semaine qui s’annonce est l’une des plus attendue dans le plat pays ?

koningsdag aan het regenC’est quoi mon problème, vous allez me dire ? Qu’est ce qui se passe de particulier Anne, pour que tu te retrouves ainsi muette ?
Mon problème il est simple : le 27 avril (!), c’est la fête du Roi, Koningsdag, date anniversaire de Willem Alexander. La fête nationale hollandaise, le jour où les néerlandais vêtus de orange défilent dans les rues et sur les canaux, à l’instar de leur souverain de visite dans différentes villes du pays. Big deal, comme on dit ici.
Et si l’on en croit les prévisions météo, il va pleuvoir, grêler, tempêter même. Et ça, ça me pose un gros cas de conscience…
Parce qu’en temps normal, je vous aurais conseillé de reléguer votre vélo, votre voiture et vos devoirs au placard, d’endosser votre plus belle perruque orange et de vous laisser happer par la ville et ses vrijmarkt (comprendre : les vides-greniers autorisés qui vont fleurir mercredi sur tous les trottoirs, dans toutes les rues, sur toutes les places, dans tous les parcs). Je vous aurais suggéré d’aller flâner dans les ruelles et les artères d’Amsterdam, de faire la fête à tous les coins de rues et sur la place de Nieuwmarkt, de boire sans soif ni retenue, de danser sans tabou, et ce depuis le mardi soir (Koningsnacht, la veille au soir, bien aussi importante!).

Alors quelques options, à défaut d’un barbec, qu’il me faut bien trouver pour que l’esprit de fête brave les frimas :
– faites vous des potes néerlandais et rejoignez une « private party » (de loin le plan B le plus sympa !)
– testez le Roest mardi soir, pour chiner et faire la chouille autour des braseros
– audacieux et danseurs, il y aura du tango et du swing au bord de l’eau et en journée du rock sur les canaux
clubbers invétérés, une belle soirée au Marktkantine. Pour les obstinés, tentez votre chance avec le mythique BreakfastClub au Cruquiusgilde à partir de mercredi matin, 7h (il reste une cinquantaine de places à la porte…)
– laissez la ville et ses clameurs derrière vous, prenez le ferry direction NDSM et passez la journée tranquille peinard au Pllek
– munissez-vous d’une bonne cape de pluie et ignorez le courroux du ciel !

Petite précision : tout sera fini et bien fini jeudi matin… mais n’essayez pas de pédaler pour autant, il faudra attendre que les rues et leurs débris de verres, fragments de débauche et autres ornements soient dégagés pour ça !

Pour vous remettre de ces festivités, je vous propose une projection gratuite du documentaire Heart of a dog de Laurie Anderson pour les amateurs de musique expérimentale, une compétition internationale de skateboard sur la Museumplein, le vernissage en anglais d’une exposition brulante qui questionnera les mythes, les faits, et les différents cadres de l’immigration (curatrice : Katayoun Arian) ou encore la nouvelle édition des plus en plus célèbres Balkan Beat Bar parties, au OCCII… Je ne vous en dis pas plus, rendez-vous vendredi !

 

Joyeux Jour du roi, à tous !

(ps : et maintenant allez expliquer à un néerlandais que notre fête nationale célèbre la destitution, plutôt violente au passage, de la monarchie…)

YOU MIGHT ALSO LIKE