Les suggestions de la mi-Novembre

D’aucuns diront que je ne suis vraiment – mais alors vraiment – pas à jour ! Et ce n’est pas faux, mais il y a une bonne raison : Ca y est, c’est officiel, je joue maintenant à la p’tite marchande de prose dans une bourgade du Sud-Ouest, histoire de passer l’hiver (je vous dirais bien  »au chaud »… mais ce n’est vraiment pas le cas !).
Je garde un pied empêtré dans la vase de mes canaux, though – vous êtes bien placés pour savoir qu’on ne se débarrasse pas de la belle Dam comme ca. C’est ainsi qu’une à deux fois par mois j’essayerais de vous partager des petites suggestions (plus généralistes) et un Amsterdag (comptez sur moi, j’ai pris du matériau en stock dans mes valises !).

Et de votre coté, si par hasard vous êtes originaire d’Agen, envoyez-moi vos pépites et recommandations !

Alors c’est parti !

Musique

On commence tout en notes parce qu’il y a de quoi faire ! Si vous avez loupé les passages d’Archive et de Jamiroquai le 8 Novembre, consolez-vous en allant rencontrer sa majesté Princess Nokia, au Melkweg (si tant est que je sorte cet article à temps, en ce jeudi 9…)


Jazz – du 9 au 19 Novembre ne manquez pas le Super Sonic Jazz festival ; l’occasion également de découvrir des lieux encore inconnus au bataillon (du moins sur ce blog !) et qui ont l’air … splendides !

 

Is this a desperate wish for dying?
Or a wish that dying cease?
The fear that keeps me going and going and going
Is the same fear that brings me to my knees

Indie/pop – Resservez-vous, avec aux choix : Spoon (oh le joli jeu de mots!) ce vendredi 10 dans la mythique salle du Paradiso si vous êtes gourmands ; mais gardez surtout de la place pour les Californiens de Future Islands et leur crooner charismatique Samuel T.Hering, le 13 Novembre – toujours au Paradiso.

Bien que leur dernier album ait déçu les convertis, précisons que les canadiens de Blue Hawaii et leur pop presque acidulée passent faire un coucou au School le 16 novembre.

Rock-garage avec les British de The Horrors au Melkweg, toujours le 13 (mais vous savez où va ma préférence !)

Musique du monde. Beaucoup moins main-stream, laissez-vous envouter par les accords entêtants de Kayhan Kalhor, le 14 Novembre au Muziekgebouw. C’est beau, planant, et un peu magique…
Vous n’avez aucune idée d’à quoi vous attendre ? Ecoutez plutôt – et lisez Télérama 😉

Il n’a jamais remporté de grammy award, mais ses quatre nominations, un record pour un Iranien, donnent une idée de son envergure : Kayhan Kalhor, 52 ans, n’est pas seulement un virtuose de kamanché, vièle perse qu’il réveille à coups d’improvisations transcendantes, c’est aussi un esprit défricheur, qui s’est conquis une place à la croisée de sa culture kurde, de la musique classique iranienne et d’autres traditions du monde.


J’arrête ici l’ordre chronologique pour vous parler des berbères de Tinariwen – qu’on ne présente plus – qui viendront réchauffer le coeur de l’hiver avec leur nouveau passage sur les canaux le 28 novembre.
Grosses têtes (d’affiche!) : Dans des styles très (très) différents, Bonobo (oh ma douce…) le 16 Novembre, Gorillaz le 21 et Kassav le 24 vous feront l’honneur de leur visite dans nos canaux. Ah, et London Grammar le 23 également.
Est-ce vraiment nécessaire de vous en dire plus ?!

 

Coups de coeur enfin, avec le rêve éveillé de la somptueusement douce Kaitlyn Aurelia Smith qui fera jouer ses cordes et ses synthes au Melkweg le 22 novembre. Ne la loupez pas – c’est beau à entendre, fascinant à regarder, apaisant à absorber…


Et un petit dernier pour la fin – du classique enfin – un quatuor venu tout droit de mes presque nouvelles pénates : Jacques Thibaud et ses musiciens viendront jouer à la lueur des bougies de la Synagogue Portugaise le 30 novembre. Ne serait-ce que pour cette atmosphère nappée de cire, vacillante, dans un décor aussi chouette, je vous le recommande vivement !


Pour la suite, il faudra être encore un peu patients… mais promis je reviendrai vous parler de Francofolies, de librairies, de spectacles, d’expos, de gourmandises et de nuits de folies !

 

 

YOU MIGHT ALSO LIKE

LEAVE A COMMENT