La Museumnacht – 5 novembre 2016

Comme je vous le disais par là, c’est un gros morceau auquel je m’attelle cette aprem : le programme de la la Nuit des Musées, qui aura lieu samedi 5 novembre sur Amsterdam.

Alors j’avoue ne pas avoir passé en revue les 375 événements répertoriés… Mais vous trouverai ici une liste non exhaustive de 28 soirées qui ont retenu mon attention. Et comme le site est très bien fait, vous trouverez même une petite carte pour visualiser votre itinéraire.
Le site est très bien fait… mais en néerlandais. Alors pour les informations pratiques, Romain Audebaud du Réseau des Francophones aux Pays-bas vous a fait un petit résumé :
 »Vous trouverez, dans tout Amsterdam, des musées qui participent à la Nuit des Musées annuelle. Des grands noms comme le Rijksmuseum, le musée Van Gogh et le Musée Stedelijk y participent, mais aussi des petits musées ouvrent leurs portes au cours de cette nuit qui est dédiée à l’art et la culture. Outre les collections régulières, vous pourrez voir dans de nombreux lieux des spectacles et différents ateliers sont proposés au public.

Un seul billet pour toute la nuit
Si vous voulez visiter les musées pendant la Nuit des Musées, un seul billet est nécessaire. Il vous suffit de l’acheter en ligne sur le site web de l’organisation. Avec ce billet, vous recevrez un ticket qui vous permettra de visiter un musée après cette fameuse Nuit, et ce pendant les heures normales d’ouverture. Pratique, si cette nuit est un peu trop courte pour aller à tous les musées que vous aviez prévu de visiter. »

Un petit avertissement cependant : la file d’attente risque d’être longuette dans les plus grands musées…

museum-nacht-amsterdam-tipforyou-nl_


 

(Chaque lieu mentionné a toute une programmation à part, n’hésitez pas à explorer le programme !)
Pour manger un bout dans des lieux improbables : Mediamatic proposera jusqu’à minuit des petits plats vegans et faits maisons // Si comme moi vous êtes complètement à l’Ouest, partez explorer ce petit musée complètement inconnu Van Eesterenmuseum et son petit café-resto ouvert pour l’occasion, Westside café // La plus vieille église d’Amsterdam, en plein coeur du quartier rouge, est toujours un bon spot pour faire une petite halte revigorante au milieu des pierres tombales… // De l’absinthe et de la poésie – et pourquoi pas ? Ce sera au Pianola Museum et ce petit musée vaut le détour.

Amoureux d’Amsterdam : une visite en skate sur les doks de l’Est organisée par l’ARCAM (centre consacrée à l’architecture) // Une étude détaillée de l’ADN de la ville au Musée de l’Histoire d’Amsterdam (il est toujours bon d’y faire un tour !)

Musique (il y aura de quoi faire) : la célèbrissime Red Light Radio partira en exploration africaine depuis la galerie Framer Framed au Nord // Le splendide Arif Malawi, DJ expérimental et icône amstellodamoise (presque) aura son moment de gloire à l’Eye // De l’électro-psychédélique fera vriller le Rijksmuseum // Dans la maison de Multatuli (encore un tout petit musée qui vaut le détour !) un ensemble de Gamelan sera à entendre // Si vous êtes dans le Sud, découvrez un petit jardin loin des clameurs de la ville et appréciez de la musique de chambre // Du jazz-ethnique au Brakke Grond (j’vous parle de ca, mais allez y pour 1000 autres raisons aussi : les expos de qualité, l’atmosphère bonne enfant, etc.) // A l’ARCAM (centre consacré à l’architecture), un relai de DJ éclectiques se succéderont toutes les 30mn // Du hip-hop au coin du feu et un petit frenchie qui mix à la galerie CBK – encore une fois, toujours une belle occasion d’aller à l’Est, un de mes quartiers préférés !

Lumières, temps calmes et spiritualité : Le sublime manège d’Amsterdam ouvre ses portes à la lumière, de chouettes installations seront à admirer dans le calme // Au dessus du Nemo s’envoleront des ballons luminescents, comme une introduction à l’Amsterdam Light Festival // Une église dans un grenier encerclée de vitrines rouges, et un orgue qui chante aux cieux – Ons Lieve op Solder est une étape mystique lors d’une déambulation nocturne.

Workshops et insolites : De la danse et du plastique au Bijbels Museum // Allez vous faire maquiller comme Marilyn dans l’Eglise royale du Dam // Dans le cadre de l’exposition de Scarlett Hoofd Graafland au Huis Marseille, réalisez des polaroids surréalistes // Au Waag (l’ancienne pesée publique sur la place de Niewmarkt), des ateliers DIY pour améliorer votre santé : pour les âmes d’enfants qui ont toujours rêvé de jouer aux petits scientifiques ! // Plongez à 3000 lieues sous une mer virtuelle au Musée de la Marine // Des squelettes en vitrines, des foetus en bocaux, des animaux empaillés et une visite à la lampe torche : une ambiance halloween dans mon tout récemment découvert Musée Vrolik // Bridget Jones ou Calamity James ? Le Deuxième sexe ou 50 nuances de Grey ? Un quizz féministe dans l’antre chaleureux de l’ATRIA.

Actualités – intellectualités : Les rues du monde photographiées par Jeroen Swolfs, qui s’exhibent dans un garage // Décoloniser les musées – et débattre du Zwarte Piet : de la matière à penser au Persmuseum // A partir d’objets appartenants à des réfugiés et nouveaux arrivants, le Castrum Peregrini aborde la question de la  »crise des migrants » sous un angle très intime, assez peu abordé

Bonne Museumnacht à tous !

 

 

Semaine du 1er au 6 novembre

 

 

 

 

museum-nacht-amsterdam-tipforyou-nl_

L’automne est doux, presque trop doux. J’appelle la brume, j’aspire au froid mordant qui devrait nous saisir sur les canaux. Anesthésie générale pour accompagner mon retour mélancolique.
Mais il ne vient pas ce presque-hiver. Alors on fera avec – ou plutôt sans – pour le plus grand plaisir de la plupart des passants.

Mardi. Alors que je serai devant ma classe de francophiles, je vous conseillerai d’aller faire un tour au Musée du film – Eye. Dans le cadre de l’exposition au FOAM consacrée à l’artiste dissident Ai Wei Wei, l’Eye proposera des projections de films sélectionnés par l’artiste lui-même sur la censure et la surveillance dont il fait l’objet en Chine. Ce soir toujours, une heure et demie à propos de la sortie du livre de Steve McCurry (vous savez, le photographe qui a immortalisé la jeune afghane aux yeux verts…) On Reading. Ou encore le cycle Truffaut qui commence avec L’Echappée Belle : Vivement dimanche, ce soir, projeté au Ketelhuis.

Mercredi musique : vous serez plutôt rock psycho féminin qui débarque de LA (Warpaint au Paradiso.. mais il vous faudra vous battre pour trouver des places !) ou musique traditionnelle iranienne dans les tapis et coussins confortables du Mezrab ?

 

Jeudi – du violon, de la pop, une influence hindie et des lignes narratives abrutissantes : la canadienne Sarah Neufeld (du groupe Arcade Fire !) sera de passage au School.


Vendredi. Une soirée peu commune dans un appartement de l’Ouest d’Amsterdam, qui mêlera jazz, histoires et sculpture. Histoires, ou plutôt une histoire – celle d’un homme qui a passé sa vie à sculpter sans jamais exposer (anglophobes, s’abstenir !). Et pour les fans (ou les chanceux qui ont pris leurs billets à l’avance), Flume sera de passage sur nos canaux !
Du storytelling également à la Bibliothèque d’Amsterdam, une histoire à deux voix, l’une israélienne et l’autre iranienne – qui parlent de famille et d’identité (événement en anglais).
L’un des rois du reggae, Eek A Mouse, embrasera le Melkweg tandis que les plus néerlandais et lettrés d’entre vous iront regarder les étoiles en buvant un verre de vin dans la maison d’Harry Mulisch (vous ne connaissez par Harry Mulisch ? C’est l’occasion de découvrir l’oeuvre de ce grand écrivain néerlandais ce week-end, lors du festival qui lui sera consacré).

Samedi. Ce premier week-end de Novembre est celui très attendu de la Museumnacht – soit la Nuit des Musées. L’occasion de rentrer dans tous les plus grands musées de la ville, by night (mais dans ceux là attendez vous à de loooongues files d’attentes…), d’en découvrir d’autres plus secrets, de faire la fête au beau milieu de peintures et de jardins cachés, de vous gaver de bonnes choses – culturelles, spirituelles ou bien plus terrestres… La liste des festivités est elle aussi très loooooongue (pas moins de 375 événements référencés !) et croyez moi c’est difficile de s’y retrouver.
Je vous ai fait une première sélection par là (en néerlandais, malheureusement, mais ca peut déjà vous donner une idée) ; mon private guide amstellodamois (il faut bien que tout ce savoir vienne de quelque part 😉 ) en élabore une autre – un tantinet plus  »underground » comme il se doit. Et surtout je reviendrai vers vous d’ici la fin de semaine pour vous faire un topo plus détaillé, dans notre belle langue de Molière…

Si les musées ne vous font pas trépider : ne loupez pas Spinvis, mon groupe chouchou néerlandais qui vaut vraiment son pesant de cacahuètes (et pourquoi pas ?) qui passe à la maison d’Harry Mulisch samedi après-midi – et pour ceux qui apprennent le néerlandais, je vous conseille de vous pencher sur leurs textes – prosaïquement poétiques, accessibles, ciselés dans le quotidien le plus nu. Beaux, tout simplement.

Danse, si vous vous y êtes pris à temps vous pourrez admirer Rain au Stadsschouwburg, chorégraphié par l’immense Anna Theresa de Keersmaeker.

https://youtu.be/itIDmRUUVmg

Oiseaux de nuit, un bal d’automne s’annonce sur la plage urbaine de Blijburg, à la chaleur de braseros. Pour plus d’options, n’hésitez pas à vous fier aux conseils avisés du magazine culturel Overdose.am qui répertorie chaque mercredi les  »places to be » pour embraser le dance-floor amstellodamois chaque week-end.

Et enfin dimanche, pour finir la semaine en beauté, je vous propose un sauna/jacuzzi avec vue depuis la terrasse du splendide Volkshotel. Et une expédition au pole sud depuis une splendide maison des canaux : des performances de danse, musique et storytelling inspirées par le voyage de l’aventurier norvégien Noor Roald Amundsen en terres australes, en 1911. Certaines interventions seront en anglais, d’autres en néerlandais