Les plus belles fenêtres pour regarder tomber la pluie.

A khubette’s life/Dessine moi un expat – dessin du 17 août… 2016 (!)

Elle est bien loin l’époque bénie des ploufs dans les lacs et des tenues légères – révolue, passée aux oubliettes. Wait, a-t-elle même déjà existé ?
Alors que la tempête s’annonce, je vous livre en exclusivité mes repères gezellig pour regarder la pluie tomber et cliqueter derrière la vitre.

 

1) Toujours plus d’eau : la piscine de Marnix

Histoire de conjurer le sort – ou quitte à être trempé jusqu’aux os – pourquoi ne pas aller faire un plouf et des longueurs en longeant le canal. Entre deux respirations on entend l’orage gronder et on se dit que vraiment on est mieux dans un bain chauffé !

©Govert Driessen

 

2) En transpirant : dans un sauna

Quoi de plus chouette qu’entendre et voir la pluie tambouriner à l’extérieur quand on suffoque à l’intérieur ?
Plusieurs options me viennent en tête : le si mignon Wellness 1926 dans l’Est, aménagé dans une maison mitoyenne à une église et dont l’espace de repos jouit d’une vue agréable sur le petit jardinet, grâce à une grande baie vitrée.

Plus hippie, moins design, moins pudique – je vous en parle régulièrement dans les suggestions de la semaine – depuis la petite fenêtre de la caravane-sauna dominicale de la terrasse du café De Ruimte vous pouvez regarder tomber la pluie ou ondoyer le feu de joie, c’est au choix !

Et si cette option ne vous dit pas plus que ça, sachez qu’il y a aussi d’immenses fenêtres et de bonnes bières là haut dans le café, qu’on appelle même la  »tour de contrôle » !

 

3) Avec un bon bouquin

La grande bibliothèque municipale d’Amsterdam est un chef d’oeuvre que l’on vient visiter du monde entier ! Cette grande tour de verre est tellement agréable qu’on pourrait y passer des journées entières. Des poufs, des canapés et des lits à tous les étages surplombent la ville & l’eau suspendues à vos pieds. Et au dernier étage, un chouette self-service donne sur la terrasse.

 

4) En se cultivant dans un musée

Les  »sur-facades » en verre sont monnaie courante sur Amsterdam. La plus connue est bien sur la gigantesque appendice de verre et de céramique du Stedelijk-museum (Musée d’art contemporain) – mais saviez-vous qu’à deux pas l’aile gauche du Concertgebouw a reçu la même grâce ?

Stedelijk Museum
Concertgebouw

L’Oeil de verre d’Amsterdam : Futuriste dès sa genèse, l’architecture concentrique du Eye-Filmmuseum en fait un vaisseau qui surplombe les flots de l’IJ (et où il fait bon boire un café !).
– J’aime beaucoup les mirettes, mais dans ce cas précis pour moi c’est un bateau !

Eye Filmuseum

A l’horizontale cette fois, et 180degrés au-dessus de nos têtes le plafond de verre du Scheepvaartmuseum (Musée de la Marine) ressemble à une voute céleste qui ne se lasse pas de nous envouter…

 

5) En écoutant de la musique

C’est un palais de verre qui borde les flots, un temple de toutes les musiques, un pari audacieux et tenu : celui d’une institution qui ne se restreint ni à un genre ni à un public.
La simplicité du Muziekgebouw est déconcertante, pourtant son architecture peut impressionner. D’une hauteur de plus de 25 mètres, le Muziekgebouw est l’œuvre du cabinet d’architecture danois 3XN. Les grandes parois de verre qui le dessinent flirtent avec les reflets du fleuve IJ et offrent une vue imprenable sur le port d’Amsterdam, la gare centrale et le Nord. A l’intérieur se distinguent cinq niveaux, et le grand hall de l’entrée semble nous entraîner loin au-dessous de l’eau.
On va donc y écouter du jazz un verre à la main avec vue sur la ville, mais aussi vibrer à l’écoute de grandes voix classiques, se laisser porter par l’émotion des ondes électros ou encore danser sur le vaste éventail des musiques du monde… Et la terrasse du café/restaurant est surement l’une des plus belles de la ville !

 

6) En tourbillonnant jusqu’à perdre haleine

Faites donc un tour un vendredi soir dans les îles nouvelles de l’Est. Cherchez les lueurs du Kompaszaal, cet élégant établissement qui accueille régulièrement des soirées swing & lindy-hop.
Les paillettes, les bougies, les éclats de rire et les robes à pois se réverbèrent sur les grandes verrières et c’est magique.

(Jocker : si danser n’est pas votre truc, en savourant votre cocktail tentez de percer à jour la jolie clown burlesque qui se dissimule sous derrière ses fringues vintage… Vous la trouvez, une soirée surprenante – voire rocambolesque ! – vous est assurée !)

 

7) En se pourléchant les babines !

Extrêmement classe : allez diner sous la serre. Non non, je ne vous parle pas de mon bien-aimé Noorderlicht (il viendra, soyez-en assurés!) mais bien du restaurant gastronomique De Kas, dans le Frankendael park.
Le restaurant offre un menu unique, en fonction des produits de saison cultivés sous la serre et dans le jardin qui l’entoure. C’est savoureux… et qu’est ce que c’est beau !

Classe, mais plus abordable – et entouré de flamants roses ! Le restaurant De Plantage donne dans le zoo, une simple vitre sépare votre risotto du grand échassier au long cou (et si un gentleman vous y invite un dimanche soir, vous lui en serez redevable à vie !)

Plus décontracté mais toujours improbable, on ne présente plus le Pllek. Ce restaurant/hot-spot du Nord a élu domicile dans des containers et une grande façade vitrée donne sur la plage urbaine et les rives de l’IJ. On y mange très bien, mais on s’y fait aussi une toile ou un concert, et parfois on rêvasse en pleine après-midi avachi sur les canapés en cuir ou les estrades à coussins.

Et plus à l’Ouest enfin,  c’est sous la haute toiture de verre d’une ancienne gare de tramways que la jeunesse branchée vient gouter des p’tites bouchées de gastronomies variées, au Food-Hallen !

 

8) En se noyant dans l’ambre liquide, pour oublier la pluie…

Parce que c’est quand même la meilleure des options ! Où s’enivrer vaillamment pour affronter les hectolitres de flotte qui nous tomberont sur le dos de la cape de pluie au moment du retour ?

Une belle option selon moi : Mediamatic.

Articuler l’art, la nature et les (bio)technologies : c’est le défi que s’est lancé Mediamatic depuis 1983. Outre la galerie d’art, elle comprend un joli jardin, une micro-brasserie, deux bateaux arrivés de Lampedusa, et un restaurant directement approvisionné par la serre et ses techniques d’aquaponique. Mais moi c’est bel et bien sa bière sous la verrière qui me met en l’air !

Echt amsterdammer ! Au coeur du Jordaan, pressez-vous au Café de Tuin un soir de week-end. Dans ce bar qui a vu défiler la jeunesse de la ville depuis des décennies, c’est Jaapie qui a fait la verrière de la salle du fond. Pour finir la soirée en beauté ou séduire une jolie irlandaise, le Tuin & ses clartés seront votre allié, in-fail-lible !

Et puis au Noorderlicht natuurlijk ! Dans la serre du Nord cette fois, vachement moins  »high standing » que le Kas mais tellement charmante et accueillante – un vrai cocon, un phare un bateau un mirage un rivage… avant le prochain orage !

Les suggestions de juillet

Pour le mois de juillet, à défaut de vous envoyer des cartes postales j’ai pensé vous écrire une petite vue d’ensemble. L’article sera long – je vois venir le point final comme le sommet du col alpin là bas au loin que mon père me faisait miroiter gamine – tu n’as jamais été si proche chevrette, mais ménage tes forces, tu connais la traitrise du raidillon final.
Loin des hautes cimes de mon enfance, Amsterdam pourtant saura vous faire prendre de la hauteur en ce début d’été : des oiseaux et des voltigeurs, des terrasses sur les toits, des élévations émotionnelles et des hautes sphères festives et culturelles… De quoi vous donner le vertige !

Je vous laisse en pâture mon copieux programme, avec par chapitre :
– mes improbables pépites,
– du spectacle vivant et du septième art,
– des expositions,
– des festivals en vrac,
– des 
Francofolies,
– et ô combien de concerts,  de notes et de belles soirées d’été !

  • Pépites insolites

Si je ne devais n’en retenir qu’une :  j’irais sans hésiter bourinner, fracasser, exploser, exprimer une violence insoupçonnée mais latente. Quoi de plus relaxant pour les vacances qu’aller détruire des carrosseries à la batte de baseball ? Carsmash nous offre cette possibilité unique et, n’ayons pas peur des mots, assez jouissive…

En vrac : je vous suggérerais d’aller faire saliver vos papilles un midi dans le pop-up restaurant A Beautiful Mess, qui a ouvert ses portes dans l’ancienne prison du Bijlmer (et qui offre la possibilité à des nouveaux arrivants dans le pays de travailler, de s’investir et d’être accueillis).
Ceux qui aiment lézarder au soleil cuisant du Nord (vous décelez l’ironie de cette phrase ?), ne manquez pas ce  »hotspot » de l’autre coté de l’Ij : une terrasse, une vue incroyable sur l’eau, des spectacles en plein air – c’est Op Zeezaand, n’oubliez pas ce nom…

Op ZeeZaand – la terrasse est sur le toit !

Danse : salsa, bachata, kizomba – tous les jeudis sur la Westergasterras, allez embraser le parc !

Enfin, si vous êtes avec des enfants et que le ciel s’y prête, emmenez-les caresser des biquettes dans la jolie ferme du Bois d’Amsterdam !

 

Les rendez-vous à ne pas manquer :
– 8 juillet : une  »pizzarun » à Amsterdamse Bos – prendre ou perdre des calories, à vous de choisir votre camp ! Sinon vous pouvez décider de faire un tour dans une direction diamétralement opposée pour chiner sur le plus grand marché aux puces d’Europe, le Ij-hallen.
– 9 juillet : de la bonne musique et une vente de vinyles dans un bar les pieds dans l’eau
– 10 juillet : l’âme d’un artiste ? Essayez-vous aux esquisses, en plein air dans le Nord !
– du 5-9 juillet : compétitions de BMX, skateboards, freerunners, street danseurs, inline skating et du basketball 3×3 transformeront la Museumplein en immense cour de jeux consacrée aux sports urbains (quasiment tous les événements de la Urban Sports Week sont gratuits)

Urban Sports Week – édition 2016
Urban Sports Week – édition 2016

 

 

– 14 juillet : des barbecues à disposition (à vous d’amener la viande !), des DJs, la vue sur le fleuve ; le tout dans une salle de bloc, surement la plus sympa d’Amsterdam
– les 14, 21 et 28 juillet : un événement historique à Monnickendam – petit village sur la mer intérieure – quoi de plus authentique que de participer aux jours de  »fumage » des poissons, qui donnent l’occasion à de jolies festivités.

Monnickendam – les fêtes du fumage des poissons

 

  • Spectacles très vivants & cinéma

Si je ne devais n’en retenir qu’un :  et sans hésitation, ce serait ce samedi 8 juillet à 20h30 (ou dimanche à 14h30, 30 minutes de spectacle, gratuit) sur la place principale du joli village d’Alkmaar. Les oiseaux français du Collectif de la Bascule vont venir basculer, donc – et nous faire chavirer.


En vrac
:
– du 5 au 13 juillet : on reste dans le cirque mais avec une grosse grosse machine qui débarque au théâtre royal Carré, le Cirque Eloize.
– du 6 au 8 juillet : du freestyle avec le collectif ISH au Théâtre DeLaMar – et encore une fois ca va décoiffer !

https://youtu.be/eUdjZNZ-Pf8

– les 6 et 7 juillet : danse, avec la franco-algérienne Nacera Belaza qui vient hypnotiser la petite mais tellement chaleureuse salle Mozaïk, dans l’Ouest. Ce spectacle s’inscrit dans le cadre du festival de danse contemporaine Julidans (dont je reparlerai plus bas dans le chapitre  »festivals ») !

La Procession & Solo(s) de Nacera Belaza

– 8 juillet : toujours le Julidans, qui cette fois s’invite dans le Vondelpark, pour faire danser vos p’tits bouts !
– 6, 8 et 9 juillet : du théâtre en anglais, avec la compagnie The InPlayers, qui interprétera la comédie musicale Nymph Errant, de Cole Porter.
– les 8 et 21 juillet : 2 occasions de voir, si vous l’avez manqué, le documentaire Raving Iran dont je vous ai déjà pas mal parlé ici et . Comme l’évoquait la semaine dernière mon compère de l’autre coté de la frontière, ce documentaire marquant retrace les luttes, les dangers et les persécutions auxquels sont confrontés de DJs iraniens, dans un pays où la musique occidentale est toujours sous le joug d’interdiction. A noter : la projection du 8 juillet au Undercurrent sera suivie d’une soirée où Blade & Beard seront aux platines, soit le duo suivi dans le documentaire… !

– 11 juillet : amoureux d’architecture et néerlandophones, suivez de près ce cycle organisé par l’ARCAM cet été !
Vous pouvez aussi aller au LAB pour assister à la projection du documentaire fort acclamé I am not your negro.


– 14 juillet : danse contemporaine encore, Julidans toujours, avec cette fois le chorégraphe français Olivier Dubois et les 21 danseurs du ballet du Nord, lors du spectacle Auguri.

Auguri – Olivier Dubois

– 17 juillet : le spectacle Life is Beautiful, dans le cadre du festival de danse & de théâtre Over het IJ
– 19 juillet : un classique du 7eme art au Studio K, avec Pulp Fiction


– 27 juillet : de l’improvisation et des secrets révélés, dans la langue de Shakespeare, avec l’Orange Tea Theater.

The other day I heard we are not really here, the world as we know it does not actually exist. I do not exist, you do not exist, we do not exist. Let me explain…

 

  • Expositions

Si je ne devais n’en retenir qu’une… ou 2 ! Je traverserai les flots de l’IJ pour suivre de très près le programme qui accompagne l’exposition Martin Scorsese tout l’été au Musée du film.
Connaissez-vous Krasiński ? Cet auteur, peintre, sculpteur, maestro d’installations et de performances a marqué les années 50 – et le Stedelijk museum lui consacre sa première retrospective dans le plat pays !


En vrac :

9 juillet – pour les plus aventureux et néerlandophones d’entre vous : visite dans l’Ouest organisée par le Street Art Museum
Jusqu’au 31 août – Dali, MoCo Museum
16 juin – 6 septembre – Gordon Parks I am you, FOAM Photographie Museum

Untitled, Harlem, New York, 1947 – Photograph by Gordon Parks

2 juillet – 30 septembre – Andy Warhol, Beurs van Berlage
8 juillet – 15 septembre – Van Da Vinci tot Rembrandt, Cromhouthuis
29 juillet – Midnight at the Museum, soit une soirée pour danser de nuit dans le chouette Tropenmuseum
30 juillet – dans l’Ouest, suivez la route d’été (gratuit, en néerlandais) pour partir à la recherche des vieilles stations de bus et de trams oubliés de la ville !

 

 

  • Festivals

Musique, arts, spectacles, bonne chère, bière : les festivals sont monnaie courante l’été dans nos canaux, et y en a pour tous les gouts.

Les plus culturels

4-15 juillet Julidans – J’ai pas mal évoqué ci-dessus le Julidans festival, grand rendez-vous de la danse contemporaine. Le programme est plus que foisonnant, mais si vous n’en aviez pas eu assez dans la catégorie  »spectacles et cinéma » vous pouvez toujours jeter un coup d’oeil aux spectacles Giselle, Black Marrow ou encore Elvedon.

Affiche officielle Julidans 2017

14-23 juillet Over Het IJUn peu de cirque, pas mal de danse, beaucoup de théâtre (en néerlandais donc, mais aussi du  »language no problem »). Chaque année sur la rive de NDSM des formats courts investissent les containers de l’ancien chantier naval dans un cadre déroutant et superbe.

Les plus gourmands

14-16 juillet Trek food festival – des food-trucks dans le Amstelpark, en musique bien sur !

28-29 juillet Happy Sushi festival – Et ce sera sur une plage ! vraiment besoin d’un dessin ? 😉

22 juillet Cocktail festival – pas encore franchement d’informations sur cet événement, mais le nom est plutôt prometteur !

 

Les plus grosses line-up

15 juillet Buiten Westen – Un peu en dehors de la ville, Buiten Westen se fête les pieds dans l’eau !

15-16 juillet Kwaku Festival – ce gros rendez-vous festival a 42 ans, avec cette année en exclusivité Al McKay, le guitariste du groupe de funk mythique Earth, Wind & Fire !

22 juillet Welcome to the Future – A priori sold out (mais il y a toujours des places à dégoter sur Ticketswap), dans une petite forêt facilement accessible en techno, la line-up ravira principalement les amateurs d’électro/techno.

29-30 juillet Milkshake – Engagé, le Milkshake célèbre la diversité.

Milkshake festival shows that entertainment, music choice, choice of clothing and status has nothing to do with sexuality. Life is just a party thanks to the great diversity of skin colors, religions, sexual preferences and male and female forms.

 

En vrac

9 juillet Umami Park : Asian festival – gratuit, central : un régal pour les yeux et pour les oreilles

28 juillet Frits Festival – les éditions des Frits sont toujours des succès, et la plage urbaine du Dok qui l’accueille cette année est toujours, toujours, une bonne idée !

29 juillet Edelwise Festival

 

 

  • Francofolies

Littérature – si cet article est fini à l’heure prévue, il sera peut être toujours temps ce soir (6 juillet) de vous ruer dans la toute nouvelle Maison de L’Echappée belle, pour trouver la réponse à cette question existentielle : le polar est-il un art mineur ? Sinon, vous pourrez toujours aller suivre une conférence sur Proust le 20 juillet.

Gourmands – le 7 juillet, les crêpes bretonnes seront à la sauce musique & bicyclettes chez Cocotte !

Une toile et un verre (gratuit) à la main – le 9 juillet, ce sera Retour en Bourgogne de Klapisch au ciné expat !

14 juillet – ce sera entre français, au De Nieuwe Anita !

La p’tite école – félicitations à nos amies de L’Ecole de français qui fête ses un an ! Et au passage, jetez un coup d’oeil au planning de leurs ateliers, rencontres, dégustations et autres joyeusetés en tout genre, pour tous les âges, et pour tous les gouts !

Yoga – les yogis en tout genre pourront suivre des cours en français en plein air, avec Serge.

 

 

  • Concerts & soirées

Vous vous rappelez, je parlais de  »raidillon final » toujours assez traitre dans mon introduction ? Le voilà, je le regarde, je l’attaque avec ferveur et anxiété : la liste des soirées et des notes à ne pas louper…


Bon à savoir : les samedis soir d’été des concerts sont organisés dans le zoo Artis – ce sont souvent des moments magiques, au beau milieu des flamands roses !
Classique & jazz, le mythique Concertgebouw ne ferme pas ses portes en été et vous propose de sublimes Robeco SummerNights !
Et tous les samedis et dimanches de l’été, il y aura du jazz dans le joli quartier du Plantage !

 

En vrac – et tous genres confondus !

7 juillet – Balkan Beat Bar, OCCII (balkan)
8 juillet
Citizens of Alkebulan, Tolhuistuin (afro music / musique du monde, festival annuel, un vrai coup de coeur !)
Party at the Ship of Fools, la dernière occasion de faire la fête sur un vrai bateau de pirates avant que l’équipage burlesque tout de bleu vêtu s’en reparte à nouveau travers les océans…
La Banda Fantastica, OT301 (cumbia)
9 juillet – Kevin Morby, Paradiso (c’est doux et beau…)

13 juillet – Trentemøller, Woodstock Bloemendaal : attention, on s’éloigne de la ville en direction de la cote, mais face à l’océan j’ai pensé que ca pouvait valoir le coup !

14 juillet – Musica Aurensiana, Oosterkerk (classique)

15 juillet

Buurtboerderij Ons genoegen – dans le Westerpark

FERIA de Amsterdam, Buurtboerderij : ne manquez pas cette occasion de faire la fête dans une petite ferme urbaine absolument exquise !
A day at the park, Amsterdamse Bos (techno)
Ménage à trois + Skiing, De Nieuwe Anita (concert, indie rock)

16 juillet
Afrogrooves, plage urbaine de Blijburg
– Berget Lewis & Aïcha Gill, Vondelpark (jazz)
De Zomerdag, De School (soirée électro, club)
18 juillet – Pet Shop Boys, Carré
20 juillet
Sexy Violence, Societeit SEXYLAND
Dok Comedy Open Air (comedy night)
21 juillet
Branford Marsalis Quartet, Concertgebouw (jazz)
Natural High, Ruigoord (squat, art, ambiance hippie)
Hannekes Zommerfeest (bières et bateaux à gogo !)
Taco, Orpheu the Wizard ; Shelter (club, electro des canaux !)
22 juillet
Who is afraid of provocation, Societeit SEXYLAND
Monophonics, Bitterzoet (si si, vous en avez entendu parler ; si vous connaissez Ben l’Oncle Soul par exemple…)

https://youtu.be/8cQPVob6orc
28 juillet
Claire: Tornado, Wallace, Claire (club, electro/techno)
Molly Nilson + The Beat Escape, De Nieuwe Anita (concert, electro douce)


29 juillet
Gaasperpleasure, Gaasperplas (House & techno les pieds dans l’eau !)
The light side of the Full Moon, Pllek (festival, musique syrienne)
U2, Amsterdam Arena (et ca, shamelessly, ca fait palpiter mon petit coeur d’adolescente <3 ! Vous ai-je déjà parlé de mon faible pour Bono ?)


30 juillet
North Sea Jazz String Quartet, Vondelpark (gratuit)
Silent disco, Pllek

Et voilà, j’ai fait mes devoirs de vacances pour le mois : profitez-en bien, et n’hésitez pas à faire des retours en commentaires 😉

Oh ! Et pour les amateurs de plongeons, retrouvez par là ma p’tite liste de mes spots-plouf préférés !

Semaines du 9 au 23 avril (week-end de Pâques et plus si affinités…)

Anne va se mettre au vert et se couper du monde. Elle vous laisse ses canaux, ses vélos, ses biertjes et va retrouver le cri-cri des grillons et la robe épaisse du Chateauneuf qui sublime l’agneau pascal et embrume joliment les après-midis de printemps. Justement avant de l’être trop – embrumée – elle vous a laissé ses conseils avisés pour profiter de sa belle en son absence. Et après ce dernier article, chut !, ce sera l’heure de la sieste…
(mais si vous avez la moindre question Valentin se fera un plaisir de vous répondre !)

Se mettre au vert

Découvir Amsterdam2
Ce début de saison et les températures qui vont avec est le moment parfait pour sortir de la ville bondée. Le lac du Sloterplas (et la très jolie cabane en bois de l’Hotel Buiten), le Flevopark, les petits villages de l’Ijsselmeer (Durgerdam notamment, qui est encore dans la ville) mais surtout les champs de tulipes aux alentours de Lisse sont des itinéraires parfaits pour prendre le large.
Un petit conseil si les fleurs vous attirent vraiment : ne dépensez pas inutilement vos deniers pour visiter le Keukenhof…. pédalez par vous même sur les pistes des environs et leurs immensités chatoyantes – bien plus simple, bien plus impressionnant, bien plus authentique !

Si vous êtes de passage lors du week-end de Pâques, sachez que de nombreuses fermes pour enfants (une liste est répertoriée ici) organisent la  »journée des agneaux » dans les alentours d’Amsterdam, notamment dans le très chouette bois d’Amsterdam (et psssst, les gourmands ! Sachez au passage qu’un immense marché de bons produits locaux aura lieu le dimanche 16 au Amsterdamse Bos !). Le jardin botanique Hortus et le zoo Artis se mettent également toujours à la fête & aux traditionnelles chasses aux oeufs lors du week-end de Pâques.
Toujours dans la thématique bambins, je signale là un atelier recyclage rigolo pour vos p’tits bouts (en français) à la librairie d’Amsterdam le mercredi 19 avril.

Oh, je vous laisse aussi ici une petite liste de belles terrasses dans la ville pour savourer le soleil avec une petite bière…

Pour les gourmands

Winkel 43
Au lieu de vous ruer sur des gaufres au Nutella des allées du quartier rouge, qui n’ont rien de typiques croyez-moi et qui tuent les petits commerces à petit feu – mais dont les habitants trouvent le moyen de se moquer… – je vous laisse la petite liste de mes bars et restos préférés, 100% garantis et testés par une vraie gourmande !

Week-end de Pâques : de passage sur nos canaux pour le week-end pascal ? Pas d’inquiétude, vous trouverez de quoi combler vos estomacs. De nombreux établissements organisent des brunchs et des chasses aux oeufs. Vous trouverez ici, en langue de Shakespeare, une petite sélection proposée par Yourlittleblackbook. Si vous avez l’âme exploratrice et que vous êtes motorisés, il parait que le domaine Duin & Kruidberg propose une menu gourmet assez exceptionnel à cette occasion là.

Insolites :
– Vous êtes viandards, amateurs de Jack Daniels et aimez rockabillez ? Prenez rendez-vous le 15 avril au bord de ce petit canal.
– Vous êtes gourmands d’art, de soupe et de justice sociale ? Le mardi 18 avril c’est lors d’un vernissage dans une petite baraque en bois du Nord qui fait office de repère de soirées qu’il faudra se rendre…

Pour se cultiver

Assister aux Passions de St Mathieu & St Jean de Bach dans l’Eglise du Westerkerk (dont vous pouvez aussi visiter le clocher!) ou au Concertgebouw est une tradition de Pâques.

Plus laïque maintenant : du cinéma en français avec L’Echappée belle qui poursuit son cycle Adjani avec des projections de Camille Claudel et de La Reine Margot les 11 et 18 avril. Le 11 avril, Florence Aubenas sera aussi de visite à la Bibliothèque municipale OBA à l’occasion du Printemps Français.
On reste dans la francophonie – le lancement du festival Film & Science sur le thème cette année de la perception et de l’illusion. Films toujours, mais en anglais cette fois, l‘annuel festival du Cinéma Arabe revient sur les canaux à partir du 11 au 17 avril dans différents lieux de la ville.
Si vous parlez anglais et que la science dans l’art vous intéresse aussi, ne manquez pas les soirées de cloture du cycle A minor state of flux dans la jolie galerie Artis & Amicitiae. Cette semaine marquera aussi l’ouverture de l’exposition Seth Price au Stedelijk Museum. Regardez par là pour en savoir plus sur cet artiste qui s’intéresse aux modes de production, de communication et d’évaluation de l’art. Plus oriental cette fois – et moins main-stream – une petite galerie du Jordaan consacrera une exposition à l’oeuvre de l’artiste Irano-néerlandais David Nuur.

Concerts et soirées


Le printemps revient, la ville se met en fête !
Je vais commencer par les  »social dance » : un milonga de tango au Lloyd Hotel, un balfolk au Mezrab, et comme tous les mercredis, on rockabille sec chez Clandestien !

Sinon, le SOTU festivalfestival de musiques alternatives et underground – revient à l’OCCII.
Les fans courront voir Birdy Nam Nam en concert de passage au Melkweg le 14 avril. Ma petite serre bien aimée du Noorderlicht vous fera danser tout en feu de joie et coucher de soleil – le 14 avril également. Toujours le 14, les férus de l’électro des canaux feront face à un dilemne de taille : choisir entre le plus joyeux Young Marco au De School et l’hyperactif Legowelt au Shelter


Ce week-end de Pâques marquera aussi un rassemblement important de la scène festive amstellodamoise : le DGTL festival débarque sur la berge de NDSM et des Djs majeurs venus du monde entier y sont convoqués – parmi eux, Ame, Dixon pour ne citer qu’eux… – et des plus petits bijoux sont aussi à découvrir…

Rock psyche : Temples jouera au Tolhuistuin samedi – et les places commencent à se faire rares !
Le 15 avril toujours – une soirée à ne pas louper sera l’édition au Brakke Grond de la LAN Party (beaucoup moins cher, et vraiment chouette !).

En vrac et à citer pour les 2 prochaines semaines :
Aurora Halal au De School ce dimanche – aka ma nouvelle pépite que je ne lache plus depuis 2 semaines


Sean Paul au Melkweg le 19 – si vous parvenez à trouver des billets…
– une electronic extravaganza au Spendor le 20
– le grand John Talabot et Oceanic le 21 au De School

– et vachement plus disco pour finir ce programme de festivités, la nouvelle édition des dimanches après-midi Tambourine revient le 23 ! Le principe ? 15h-18h en une aprèm dominicale pour se déhancher sur de la joyeuse disco (et y a un p’tit français dans la team !)

Et maintenant Anne arrête de babiller – à vous de profiter !

 

Soundgarden

Soundgarden

Tendance grunge plutôt festive pour ce pub au bord de l’eau. Le soir on y joue au billard, on danse ou plutôt on glisse sur le parquet souvent inondé de bière. Si l’animation nocturne vous effraye, ne rayez pourtant pas le Soundgarden de votre parcours : la jolie terrasse peut vous offrir une halte tranquille et bucolique dans l’après-midi.

Adresse : Marnixstraat 164

Waterkant

 

waterkant-amsterdam

Souvent j’ai descendu Marnixstraat en vélo. Souvent je me suis dit : « Mais pourquoi cette rue est si moche ? Pourquoi un parking énorme à l’entrée des canaux ? Pourquoi ? ». Puis un jour la vie m’a fait changer de route. Un jour j’ai remonté Nassaukade et ma vision a changé. Une révélation : un Q-park en fait, c’est cool, c’est fun, c’est branché, c’est joyeux ! Surtout quand il y a de grandes tables en bois au bord de l’eau, une carte très abordable qui propose en plus des snacks habituels des plats surinamiens colorés et copieux. Alors quand le soleil brille sur Amsterdam, on oublie la plage et on pédale à l’Ouest, direction Waterkant !

(Et disons le, quand le soleil ne brille pas, l’intérieur est très cosy et réconfortant…)